Revue de presse

Le Bus de la curiosité, transport vers l'inconnu

Publié le : 27-09-2011 - Sud-Ouest

Le Bus de la curiosité est parti d'une idée originale de Véronique Pommier, programmatrice artistique, pour faire découvrir l'art, la culture et les spectacles régionaux en aiguisant la curiosité du public. Elle embarque les « voyageurs » vers une destination qu'ils ne découvriront qu'au dernier moment. Le Bus de la curiosité permet à chacun, pour un prix modique, de se laisser guider dans une aventure d'un soir, vers une énigmatique soirée. Le résultat, c'est la découverte, pour certains, d'un spectacle auquel ils n'auraient jamais pensé assister. C'est aussi la convivialité du voyage, les rencontres fortuites. Un projet novateur L'aboutissement, c'est assister à une séance qui peut aller du burlesque au pathétique, de l'opéra à l'opérette, du théâtre au cirque, de l'opérette au pantomime. « De la ruralité à la réalité des sorties urbaines », rapprocher la culture de nos villages, c'est ce qui a séduit la CdC de Podensac, en la personne de Dominique Clavier, responsable de la commission Culture, Sport et Vie associative : « Il faut trouver des solutions pour rompre l'isolement culturel de nos campagnes, les ruraux ont les mêmes droits que les urbains, ce projet va tout à fait dans ce sens. » « C'est ce qui nous a séduits et poussés à participer au projet en y incluant les 13 communes du canton », ajoute Philippe Meynard président de la CdC. C'est ce qui a motivé la signature de cette première convention avec Véronique Pommier pour son concept « destination inconnue pour un spectacle-découverte ». 13 communes, 13 dates Tous les départs se font devant les mairies, destination inconnue pour un montant de 12 euros, et un tarif réduit à 6 euros pour les moins de 18 ans, demandeurs d'emploi et bénéficiaires du RSA. Attention, les places sont limitées à 50. Une petite précision : dans la mesure des places disponibles il n'est pas interdit d'aller «prendre» le bus dans une autre commune. La réservation doit se faire au plus tard sept jours avant par téléphone au 05 56 76 38 00. Michel Laville


<< Retour aux articles